GUILLERMO CUELLO

.
.



















R E T R O S P E C T I V A - D I G I T A L > CUERPOS EN INTERFACES .































.















.















.
































G u i l l e r m o . C U E L L O > Artista Visual / Nacido en Buenos Aires el 28 de abril de 1959 /// Nominado al Premio WOLF FOUNDATION - ISRAEL por su Obra y Trayectoria Artística / Fellow - Virginia Center for the Creative Arts, Sweet Briar , Va > USA / ex-GCRI - Brussels - Belgium - Posgrado en Artes Visuales en : L ´École Nationale Supérieure d´Architecture et des Arts Visuels / La Cambre- Brussels-Belgium / /// Desde 1994 dicta Clases Magistrales, Seminarios & Workshops en : UCM - BBAA - Universidad Complutense de Madrid , Facultad de Bellas Artes , ESPAÑA + Lawrence University , WI + Lynchburg College, Va, & Q. C. College , NYC - USA ) . Fue Artista representado por STICHTING VERANNEMAN - Kruishoutem - BELGIE /// Nathalie Beeckman Fine Arts - BXL-LONDON - UK /// Wriston Arts Centre - WI, USA y en Argentina por la GALERIA DANIEL MAMAN - AR . Vive y Trabaja en BUENOS AIRES - ARGENTINA.















A TRAVERS ET SANS RETOUR. GC par Jacques LACOMBLEZ (Français)

.
.
.

Å TRAVERS ET SANS RETOUR


On peut penser aisément que tout critique ou historien d ´art , abusé par une

vision directe de l ´oeuvre de Cuello, la classerait un peut trop rapidement dans

le sillage de l ´expressionnisme.


Certes, l ´image obtenue possède des racines dans la figuration de l ´être

humain, souvent , du paysage, parfois. Mais réduire , ici , l ´ intervention de

l ´artiste à une déformation expressive, dramatisante du réel, ne sort guère de

l ´ornière académique et tient de la paresse mentale.

Car ce serait mutiler tout un itinéraire quasi initiatique, ce serait jetter le voile

des références premières sur un voyage à travers le sujet qui ne se fait pas

sans une mise en question, souvent violente, de l ´être qui s ´ y jette

à corps perdu.


Considérant la nécessaire implication physique d ´une telle oeuvre, et les

différentes techniques gestuelles qui la nourrissent, il faut insister sur le fait,

essentiel, que le peintre ne se jette pas sur mais dans la toile. Il s ´agit , au dire

même de Cuello, d ´épuiser quelque chose, de le « crever « .


La totale honnêteté de l ´homme, qui est aussi de l ´innocence dans l ´acception

la plus lumineuse, implique qu ´il ignore non seulement ce qu ´il va rencontrer

en ce creusement, en cette descente, mais aussi ce qu ´il va y abandonner de

lui-même. C ´est sans doute , dans cette sorte d ´incendie de ses propres

vaisseaux, en pleine dérive exploratoire, que se révèle toute la dimension

tragique de cette œuvre, et non dans la déchirure de la pâte, la nervosité de la

trace ou le lancer de la giclure (procédés qui mentalement, ne dépassent pas,

chez beaucoup, la distance entre l ´épaule et le poignet . . . ) , gesticulation

parfois virtuose, certes, mais qui masque une absence d ´être affligeante.



Chez Cuello, la manière est en étreinte évidente avec les mouvements de ce

qu ´il est convenu d ´appeler l ´ « âme « dans nos sociétés judéo –

chrétiennes , terme piège auquel je préférerai toujours le « psychique « et

encore mieux, dans une perspective plus libératrice , « le désir « .


C ´est affaire de critique , et non la mienne , de rendre compte de l ´esthétique

qui naît de cette démarche picturale (elle ne la détermine heureusement pas )

. . . , d ´étudier , par exemple, les étonnantes réserves d ´air

offertes par les embellies d ´une blancheur ambiguë

qui sont comme des reprises de souffle ou comme des plages de repos

laiteuses que viennent encore griffer les séquelles d ´une traversée de l enfer .



Jacques Lacomblez , Bruxelles / BELGIQUE
_______________________________________


Texte du Catalogue :

GUILLERMO CUELLO / PEINTURES – DESSINS 1989 - 1990

PALAIS DE GLACE / BUENOS AIRES / ARGENTINE

20 JUIN – 8 JUILLET 1990

Ø Livre Technique.
Ø Avec le soutien du MINISTERE DE LA CULTURE et
De la PRESIDENCE DE LA NATION ARGENTINE.

IMPRESION : Grafel . ELCHE. ALICANTE. ESPAÑA.
(Donados al Palais de Glace y a la Biblioteca Nacional / Buenos Aires ) .
INFO : http://www.palaisdeglace.org/

.